L’étoile Aurélie Dupont prête à tirer sa révérence…

Une étoile naît, une autre s’en va… Ainsi va le cycle de la vie au sein du prestigieux Opéra National de Paris. Alors que l’on apprenait il y a quelques semaines la nomination d’une nouvelle danseuse étoile, Laura Hecquet, c’est avec nostalgie qu’une page se tourne pour l’une des figures de cette institution renommée. Aurélie Dupont ne dérogera pas à la retraite imposée à 42 ans et demi (précisément) pour les danseurs de l’Opéra National de Paris et fera officiellement, le 18 mai prochain, ses adieux à la scène en tant que danseuse étoile.

La danseuse prodige se représentera pour la toute dernière fois à l’Opéra Garnier le 18 mai prochain. Elle y reprendra le rôle de la tragique héroïne Manon dans le ballet L’Histoire de Manon, de Kenneth MacMillan. A cette occasion, elle aura pour partenaire l’artiste invité Roberto Bollé, danseur de la Scala de Milan qui tiendra le rôle de Des Grieux. Le rôle de Manon est le premier qu’elle avait repris, au terme d’une blessure qui lui avait coûté un an et demi d’arrêt, peu de temps après sa nomination en tant qu’étoile, en 1998. C’est donc dans ce rôle symbolique, pour elle, que la gracieuse ballerine fera ses adieux à sa carrière d’étoile.

Pour l’occasion, la représentation du 18 mai sera filmée et diffusée en direct dans 350 salles de cinéma en Europe. C’est le réalisateur Cédric Klapisch, qui a consacré un documentaire à la danseuse en 2009 – intitulé Aurélie Dupont, l’espace d’un instant   qui sera derrière la caméra. Pour les personnes qui auront manqué en direct cette soirée forte en émotions, la chaîne télévisée France 3 retransmettra ce ballet d’adieu le 30 mai prochain en deuxième partie de soirée. Le documentaire de Klapisch consacré à Aurélie Dupont précédera.

Au terme de ses adieux à la scène de l’Opéra de Paris, Aurélie Dupont ne quittera pour autant pas de suite la maison qu’elle a « habitée » durant 32 ans. L’étoile deviendra en effet maître de ballet au sein de l’institution où elle a fait ses gammes puis toute sa carrière. C’est par amitié, admiration et respect pour l’actuel directeur du ballet de l’Opéra de Paris, Benjamin Millepied qu’elle dit s’être laissée convaincre d’accepter ce poste. Dès septembre prochain, la ballerine de 42 ans prendra donc ses nouvelles fonctions au sein d’une maison qu’elle connaît très bien. Danseuse exemplaire, Aurélie Dupont « représente le meilleur de l’école de danse de l’Opéra de Paris, et, comme Nicolas Le Riche, a marqué l’histoire de l’Opéra et l’histoire de la danse », estime Benjamin Millepied qui compte désormais sur elle pour transmettre le meilleur de sa passion et de son savoir-faire au corps de ballet de l’Opéra de Paris…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s