Chaillot rebaptisé

Didier Deschamps, non, non, pas le sélectionneur de l’équipe de France de football, mais son homonyme à la direction générale du Théâtre National de Chaillot, a annoncé la semaine dernière, en marge de la présentation de la saison 2016/2017 que le théâtre serait désormais renommé Théâtre National de la Danse.

Si cela n’empêchera pas le bien nommé de proposer toujours du théâtre, ce changement de nom marque la volonté du lieu, l’un des 5 théâtres nationaux, d’être une scène privilégiée pour accueillir les grands noms de cet art vivant.
Depuis, le théâtre affiche fièrement son nouveau logo.

Le site Danser, Canal historique – né de feu le magazine Danser – revient sur cette annonce.

(Pour lire directement l’interview sur le site de Danser, Canal historique : cliquez ici.)

Chaillot devient « Théâtre National de la Danse »

Didier Deschamps © Nicolas Krief

En présentant la programmation de la saison 2016/17, Didier Deschamps, directeur général du Théâtre National de Chaillot – et candidat à sa propre succession, son mandat s’achevant à la fin de la saison en cours – a annoncé une nouveauté historique : Le Théâtre National de Chaillot, qui portait déjà dans son logo la mention « Danse/Théâtre » est désormais officiellement « Théâtre National de la Danse ». Le soir même, en ouvrant la présentation de la saison au public, il a donc pu commencer par un « Bonsoir, merci, et bienvenue au Théâtre National de la Danse, à Chaillot ! »

Ca change ! Reste à changer le logo sur le site internet…

Sur les détails, Deschamps s’est expliqué, lors de la conférence de presse, l’après-midi du même jour, comme suit: « J’ai absolument voulu, avec la compréhension du Ministère de la Culture, que l’un des cinq théâtres nationaux soit identifié comme un théâtre de la danse. Et Mme la ministre m’a assuré qu’il n’était absolument pas question de revenir sur la vocation chorégraphique du Théâtre National de Chaillot. Mais Chaillot continue à programmer du théâtre, parce que la danse est chaleureuse et accueillante. »

Le symbole étant acquis, il faut le placer dans son contexte. Et dans l’immédiat, Chaillot étant toujours privé de sa deuxième salle (Firmin Gémier, en pleine construction – on y reviendra), le nombre de spectacles accueilli pendant la saison ne peut augmenter. Au contraire, il baisse, d’une quarantaine en 2015/16 à une trentaine, pour pouvoir accueillir des séries de spectacles plus longues. Mais la situation des artistes chorégraphiques, et les conditions dans lesquelles ils créent leurs œuvres, concerne les tutelles dans toute leur complexité.

Didier Deschamps: « Il est important que parmi les cinq théâtres nationaux, l’un soit dirigé par des personnes venant du monde de la danse, et c’est d’autant plus important qu’on constate, quand on est à l’écoute des artistes chorégraphiques, qu’il y a une forte régression des conditions d’exercice de la danse, que ce soit pour les danseurs ou les chorégraphes. Les conditions de production évoluent de façon très préoccupante, et en diffusion, les séries de trois ou quatre représentations se réduisent de plus en plus souvent à deux, à une seule ou sont entièrement annulées. Quand on voit qu’il y a de moins en moins de conseillers dans les DRAC qui sont issus de cette profession et en connaissent les spécificités… La danse n’a pas vocation à se trouver  sous la tutelle des autres disciplines artistiques et de logiques de pensée et d’organisation qui ont été conçues à d’autres époques, pour répondre à d’autres nécessités. »

Thomas Hahn

La présentation de la saison 2016/17 est sur le site web de Chaillot :

http://theatre-chaillot.fr/danse/presentation-de-la-saison-1617

(Des)illusions au Théâtre Le Monfort à Paris

Le Montfort, théâtre parisien (15 e arrondissement) confirme cette saison encore sa volonté de faire découvrir des talents de la scène actuelle dans quatre arts qu’elle met au menu de sa programmation 2016 : théâtre, danse, musique et cirque.
L’établissement parisien propose de nouveau cette année son festival « (Des)illusions » non seulement dédié à ces quatre disciplines mais aussi voué à créer des passerelles entre elles.

Dès aujourd’hui, jeudi 10 mars 2016 et jusqu’au 3 avril prochain, au théâtre Le Montfort, les spectateurs pourront découvrir une programmation riche. Fort du succès de la précédente édition, le Montfort propose cette saison quatre semaines de spectacles et d’émotions !

Visuel-Montfort_noos

« Noos » © Clément Cebe

Parmi les spectacles à découvrir, côté cirque, l’artiste Mathurin Bolze propose un duo avec Karim Mesaoudi dans Fenêtres. Le duo formé par la voltigeuse Justine Berthillot et le porteur Frederi Vernier continue son bonhomme de chemin et présente Noos qui étudie la relation qui nous lie à l’autre à travers de nombreuses prouesses et beaucoup d’émotions. Quant au spectacle TU, il met en scène Olivier Meyrou avec Matias Pilet dans un spectacle intimiste qui interroge sur les origines d’un mouvement acrobatique…

Côté danse, la Japonaise Kaori Ito propose un duo incongru avec Olivier Martin-Salvan dans un spectacle au nom tout aussi original : Religieuse à la Fraise. Le spectacle Questcequetudeviens d’Aurélien Bory met quant à lui le flamenco à l’honneur au sein de ce festival inter-disciplinaire.

Plus d’informations (et réservations) sur le site du théâtre Le Montfort, en cliquant ici.

Des stages intensifs de cirque au printemps !

Le printemps est une période souvent propice à une activité plus intense en vue des objectifs de fin d’année ou de la préparation de la rentrée prochaine. Les candidats aux concours des différentes écoles de cirque ou aux formations préparatoires notamment entament la dernière ligne droite… C’est pourquoi nous proposons, lors des prochaines vacances de Printemps, un programme de stages intensifs !

marie aérien

© photo : Coralie Daudin

Pour amorcer sa prochaine rentrée, la formation professionnelle du Cirque Nomade met en place deux stages de perfectionnement qui auront lieu lors des prochaines vacances scolaires. Au programme, une semaine intensive, du 20 au 24 avril 2015, avec un stage suivi d’acrobatie et équilibres de 13h à 15h et un stage suivi d’aérien (tous agrès) de 15h30 à 18h.

Destinés à un public avancé, futurs collégiens ou lycéens en cirque/études, candidats aux formations préparatoires ou aux formations professionnelles des écoles de cirque en France ou à l’étranger, artistes spécialisés dans d’autres disciplines souhaitant se remettre à niveau en acrobatie, équilibres et/ou l’aérien, ou encore gymnastes et danseurs s’orientant vers les arts du cirque, ces stages intensifs permettront d’asseoir les acquis techniques et de travailler une recherche artistique.

Bonne condition physique, base acrobatique (roue, roulade plombée, rondade, saut de main) et/ou en aérien sont les pré-requis indispensables pour rejoindre ces stages qui ciblent un public avancé et motivé. Vous avez plus de 15 ans, une bonne technique, l’envie de progresser encore, une volonté de réussir dans le milieu professionnel du cirque et une fibre artistique que vous souhaitez développer ? Alors, n’hésitez plus ! Ces stages seront dispensés par Stéphanie Daoust, professeure référente de notre formation professionnelle et diplômée de l’Ecole Nationale de Cirque de Montréal.

photo 3

© photo : Coralie Daudin

Les inscriptions sont ouvertes sur notre site Internet : cliquez ici !

BON PLAN A LA VILLETTE

Le festival Hautes Tensions commence à la fin du mois de mars, à La Villette. A l’occasion de cette édition 100% cirque, nous proposons aux abonnés de La Villette et aux spectateurs de ce festival un « bon plan » grâce à un tarif privilégié pour nos stages. Rendez-vous sur le site de Hautes Tensions pour en savoir plus !

Et à part ça …

Vous voulez en savoir plus sur notre formation professionnelle ?

Parce que ce sont eux qui en parlent le mieux, retour sur les belles années « formation pro » avec des « anciens » du Cirque Nomade. Découvrez le teaser ci-après ! Et pour découvrir notre sujet dans son intégralité, rendez-vous dans notre rubrique « à voir/à lire » !

La Villette sous Hautes Tensions du 31 mars au 12 avril prochain !

Et de 5 ! Le festival Hautes Tensions revient à La Villette pour une 5e édition plus que jamais placée sous le signe du cirque contemporain.  Du 31 mars au 12 avril, rendez-vous donc à La Villette, mais aussi dans les lieux partenaires pour découvrir un programme riche en spectacles !

Visuel photoIngImage - Création graphique Mondaymonday.fr-1

© photo: InglImage – Création graphique: mondaymonday.fr

Cette année, pour sa 5e édition, le festival Hautes Tensions prend un nouveau tournant. Après avoir exploré les croisements entre hip-hop et cirque, le festival s’attache désormais à décrypter les nouvelles écritures du cirque et à en révéler toute la force et l’originalité.
Foisonnant et divers, le cirque contemporain recèle des bijoux d’inventivité, grâce, notamment à sa capacité à créer et à recréer mais aussi à se réinventer. Le cirque contemporain, plus que jamais en haut de l’affiche dans de nombreux théâtres et festivals, gagne peu à peu ses lettres de noblesse, comme d’autres arts avant lui : le théâtre, la danse, les arts plastiques… Cette édition de Hautes Tensions témoignera d’ailleurs de la mixité des genres présente dans le cirque actuel, à travers la diversité des spectacles proposés…

Qu’ils soient émergents ou (un) peu connus, la douzaine d’artistes et collectifs venus de partout en Europe dévoilera ses dernières créations dans les espaces de La Villette (Grande Halle, Espace Chapiteaux, Théâtre Paris Villette) mais également dans d’autres lieux complices (Théâtre Fil de l’Eau à Pantin, Centquatre-Paris) pour un festival haut en couleurs !

Pour connaître le programme complet du festival, cliquez ici.

BON PLAN ABONNE
Le must ? En tant qu’adhérent au Cirque Nomade, vous bénéficiez de tarifs privilégiés pour découvrir les spectacles proposés dans le cadre de Hautes Tensions :

  • 10 € au lieu de 16 €
  • 13 € au lieu de 20 €
    (en fonction des spectacles)

Réservation indispensable au 01 40 03 75 75

Et, à l’inverse, les spectateurs du festival et abonnés de La Villette bénéficie d’un « bon plan » : nos stages intensifs du printemps (voir article ici sur notre blog) en acrobatie/équilibres et aérien sont à tarif privilégié !

  • 105 € au lieu de 120 € pour le stage acrobatie & équilibres
  • 135 € au lieu de 150 € pour le stage d’aérien
  • 200 € au lieu de 220 € pour les deux !
    (hors frais de cotisation, de 20 €)

A noter : en marge de ces spectacles, Hautes Tensions sera également l’occasion pour les professionnels de se rencontrer et d’échanger grâce à un riche programme de présentations de projets ou de tables rondes, mais également grâce à la mise à disposition des lieux de pratique et à l’organisation d’ateliers et de rencontres avec les équipes artistiques. Et pour les circassiens en herbe seulement, qu’ils soient petits ou grands, rendez-vous à l’atelier Cirqu’en famille organisé le dimanche 12 avril à 15h, en clôture du festival !